<Fille de l'eau [VALIDE]


Bienvenue sur les enfants de l'Olympe! L'aventure viens de commencez alors n'hésitez pas à nous rejoindre. Le sort de tous les mondes est entre vos mains de quel camps serez-vous?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fille de l'eau [VALIDE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin Fondateur
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 25/09/2017
Age : 32

Le parchemin des Olympiens
Bungalow : Poséidon (Bungalow3)
Parents Divins : Poséidon
Infos fermées
MessageSujet: Fille de l'eau [VALIDE]   Dim 16 Sep - 18:58

Etat Civil

“ C'est de la confiance que naît la trahison. ”
Luinilinëa C. de Harcourt

Age :17 ans
Date de Naissance  : 13 juillet
Origine : Anglaise
Parent Divin : Poséidon ( petite fille de la déesse Chione)
Age d'entrée à la colonie : 17 ans (est censé 'y faire qu'un bref passage)
Groupe : demi-dieux
Pouvoir : contrôle de l'eau/soin par l'eau/ créer des tempêtes de neige
Avatar : Kristen Stewart
ce que je vois...

Comment ça ce que je vois dans le miroir ?  Je ne me regarde pas H 24 dans une glace moi non mais...  allez plutôt demander ça à Aphrodite tiens! Bon bon, puisqu'il le faut... Alors je suis comment dire euh... dans la moyenne? Enfin dans la moyenne pour une demi-déesse hein. Ce que j'entends par la c'est que j'ai hérité de la beauté que les dieux transmette à leur progéniture humaine, mais sans qu'elle ne soit parfaite comme la leur. Mes cheveux sont donc d'un magnifique chocolat au reflet mordoré, mes yeux sont d'un jolie bleu vert je dirais avec des petites nuances azur par moment.

Mon corps est sculpté par l'exercice et donc  plutôt filiforme mais pas maigre non plus. je mesure 1m70 environ pour un poids de 50 kg. Pour ainsi dire oui je me trouve normale niveau physique pour une demi-déesse pas forcement exceptionnel mais pas moche non plus vous voyez. Mon teint est frais avec de légère rougeur persistante pour donner des couleur à mon teint de neige et mes lèvres sont d'un rosé  un peu plus prononcé que la moyenne sans être non plus rouge.
Ma psyche
S'il fallait définir le caractère de Luinilinëa dit Luinil car plus cours, c'est froid comme la neige avec ce petit côté mystérieux dont les beautés froide attire pour leur inaccessibilités je dirais. Luinilinëa ne fait pas confiance facilement et est très solitaire à cause d'une trahison qui l'a marqué au fer rouge dans sa chair mais aussi jusqu'au plus profond de son coeur et à induit ce côté froid dans son caractère qui avec la trahison c'est beaucoup plus marqué. Gagné sa confiance est chose difficile, mais une fois celle-ci acquise elle l'est pour toujours. Calme, érudite et douce à ses heures elle n'est pas du genre à s'énerver pour un rien mais chercher là et vous la trouverez mais soyez prêt à en payer le prix. D'un caractère entier elle ne mâchera jamais ses mots et vous diras vos 4 vérités que ça vous plaise ou non c'est du pareil au même pour elle. Ah et si elle reste calme le jour ou elle est en colère attendez vous à une colère froide, sourde et donc bien plus dangereuse que l'éruption d'un volcan.
ce qu'il y à a savoir...
1 * Sauvage et froide de premier abord si vous savez percer ses défenses de glaces vous retrouverez son côté joueur et souriant qui la caractérisait étant enfant 2 * Virtuose de la flûte traversière.  3 * Adore l’eau pourrait y passer des heures.  4 * Elle adore parcourir la forêt à cheval ou tout simplement à pied.  5 * Rêveuse elle se perds facilement dans ses songes.  6 * Une de ses passions est l’escrime artistique.  7 * Elle a reçus une éducation de fille de la noblesse anglaise et en à l’attitude.  8 * Elle chante très biens a voix étant resté aussi cristalline que durant son enfance bien que peu de personne l’ait entendue.  9 * Déteste les hommes au plus haut point ne les tolérant que très loin d’elle à cause de son passé.   10 * En se concentrant arrive à parler  sous forme de télépathie avec les  chevaux  puisque se sont des créations de son père. 11 * Voit au travers de la brume. 12 * Précieuse de part son éducation mais pas capricieuse pour autant.
Mon histoire ma vie...
Je pourrais très bien vous raconter mon histoire simplement comme elle me vient en jetant les mots, les phrases sur le papier blanc, mais cela ne serait pas très constructif il me semble non ? je ne peux pas vous assurer en revanche de vous raconter tout de A à Z se serait trop long et puis il n’y en a vraiment pas l’utilité,  je vous l’assure, mais je peux au moins vous raconter dans les grandes lignes qui je suis et ce que fut mon histoire jusqu’à aujourd’hui se sera déjà à mon sens plus que raisonnable et de toute les façon je ne vous dirais rien de plus.

Je me prénomme Luinilinëa Cassia de Harcourt, mais appeler moi Luinil comme le font mes rares amis. Non pas que mon prénom ne soit pas jolie mais il est comme qui dirait peu comment et un peu dure à retenir même si très jolie je vous l'accorde mais passons voulez-vous?  Donc je suis issue d’une famille noble de l’ancienne Angleterre. Je suis fille de Duchesse et en conséquence j’ai reçu une certaine éducation qui est imposée par mon rang mais aussi par une famille maternelle extrêmement conservatrice cela va de sois. Ma mère et moi ne sommes pas commune en cela je veux dire que nous ne sommes pas comme les banals jeunes filles de la noblesse comme on pourrait s’y attendre de prime abord. Vous devez vous demander pourquoi j’en suis certaine et je vais vous répondre sans attendre c’était  déjà prévu. Connaissez-vous les mythes grecs ? le panthéon des Dieux ? Vous avez sans doute toujours crue que c’était juste des légendes eh bien détrompez-vous ce monde existe bel et bien et j’en fait partie intégrante… Enfin presque… je vais remonter un peu dans le temps pour expliquer cela si vous le voulez bien. En faite même si vous ne le voulez pas je le ferais après tous c'est moi qui raconte!

18 ans plus tôt…

Ma mère est ce qu’on appelle une demi-déesse, fille de la déesse Chione, déesse mineur agissant sur la neige et d’un mortel un Duc Anglais, elle connaissait tout de l’univers des Dieux et passait tous ses étés à ce que l’on appelle le Camp des sang-mêlé. C’est un camp pour les enfants des dieux tout simplement là-bas ils sont à l’abris des monstres qui veulent les attaquer à cause du sang divin qui coule dans leur veine. Bref et c’est lors du dernier été qu’elle passa à la colonie en revenant vers chez elle qu’elle rencontra mon père… Mon père n’est autre que Poséidon lui-même, l’un des 3 grands dieux de l’Olympe vous avez bien entendu je vous assure. Mon père et ma mère ont eue comment dire une aventure de combien de temps ? ça je l’ignore quelques mois, 1 ans tout au plus, je ne serais dire exactement ce que je sais c’est que ma mère en était éprise et encore aujourd’hui elle penserait à lui si elle était encore de ce monde… Bref mon père lui laissa un cadeau lors de leur ultime nuit à savoir… moi. Ma mère fut tellement heureuse tout le long de sa grossesse elle n’en a jamais voulu à mon père sachant qu’il ne pouvait rester avec elle qu’il avait un devoir, une femme légitime ce genre de chose en sommes. Ce fut par une belle matinée un 13 juillet que je vis le jour, mais il y a eu des complications et ma mère à faillis y rester ce jour-là… Et en à garder une santé fragile depuis lors…

6 ans plus tard…

Aujourd’hui, j’ai 6 ans et maman à un cadeau pour moi, un cadeau spécial qu’elle a dit ! Alors je la suis dans la salle d’arme du château familiale là où elle m’emmène, naturellement curieuse je trépignais d’impatience sans voir que ma mère semblait s’affaiblir ses derniers temps, elle était plus pâle déjà que son teint de neige était claire mais là… Je n’avais que 6 et même si j’étais très intelligente je ne comprenait pas tous non plus.Surtout que comme toute bonne demi-déesse j'étais attente du TDAH qui est une sorte de trouble de l'attention liée à une hyperactivité je crois. Bref on arriva sur une table ou des armes était posée et à côté une petite boîte carré. Ma mère me la tendit et je la pris avant de l’ouvrir et de surprise lâché un « oh ! » admiratif de petite fille heureuse. Dans la boîte se trouvait un bracelet de haut de bras en or blanc décoré d’un ruban qui s’enroulait sur le bras. Ce bijou était magnifique mais ma mère me fit signe qu’il n'était pas juste là pour faire jolie. Écoutant je regarda ce qu’elle me montra et vit une petite encoche en forme de trident assez discrète mais en relief sur le bijou.


- C’est quoi ? dis-je
- C’est le symbole de ton père, mais aussi ton arme pour te défendre ?
- Mon arme ?
- Tire la partie en relief vers toi et tu verras.


Curieuse comme je l’étais je fis ce que ma mère me dit et avec surprise cette partie se retira du bracelet et ressembla à une sorte de pique à cheveux surmonté d’un trident qui s’illumina d’un coup changeant le pic à cheveux en une épée de bronze céleste m’a dit maman ayant une garde à l’italienne comme les épées que j’apprenais à manier depuis mes premiers pas. Maman m’a toujours dit que je devais savoir me défendre contre les montres. Manipulant l'arme de bronze céleste je m’aperçue qu’elle était parfaitement équilibrée et qu’une gravure en grec ancien que je savais déchiffrée sans jamais avoir appris la langue, était écrites dessus sur la lame de type renaissance. A partir de ce jour-là ma mère continua à m’entraîner plus durement encore que ses deux dernières années m’apprenant à maîtriser mes pouvoirs mais aussi à manier correctement mon arme pour que je sache me défendre le moment venu et ce fut lors de l’un de nos entraînements que le drame arriva… 3 semaines après mon anniversaire ma mère fut emportée par son mal mystérieux grand-père n’a jamais voulu me dire de quoi il s’agissait j’étais trop jeune selon lui pour comprendre.

10 ans plus tard…

La suite de ma vie n’est pas des plus intéressante je dirais j’ai grandi comme toute les petites filles de mon âge à quelques exceptions prêt à savoir qu’après la mort de ma mère je suis devenue plus froide, me plongeant dans les études et mes entraînements, m’accordant pour seule plaisir la pratique de la flûte traversière où j’étais devenue une vrai virtuose, reconnue dans mon milieu en Angleterre d’ailleurs… C’est mon grand-père qui s’occupa de moi après le décès de ma mère et il continua à m’enseigner ce que ma mère avait commencée à faire. J’allais dans une école pour jeune fille riche privée étant en étude de musique et là-bas seule des jeunes filles de bonnes familles étaient admise je m’y ennuyais un peu étant plus sauvage que mes compagnes de classe  et puis surtout je... j'étais différente et mon TDAH n'aidait pas vraiment à m'intégrer autant le dire... je m’isolait toujours de peur qu’une catastrophe n’arrive comme la fois ou accidentellement en passant près de la fontaine de la cours une fille qui s’était moquée de moi avait atterrit par accident... Si si je vous assure c'était pas moi! dans l’eau de la fontaine sans que je ne la touche…  Bon c’est vrai elle l’avait mérité, mais cela ne m’aida pas à m’intégrer je voyais des monstres que les autres ne voyait pas alors j’étais mise à l’écart... En fait depuis toujours d’autres me traitait de folle, mais moi je savais bien que c’était vrai alors je laissais tomber… Bref cette année-là je fit une rencontre qui à illuminé un peu mon quotidien… Il l’a illuminé lui!

C’était un jeune fils de comte rencontré lors d’une des soirées de mon grand-père où j‘avais fait un mini récital, il passa mes barrières et j’en suis tombée amoureuse je croyais qu’il m’aimait aussi mais… 1 ans plus tard le jour de mes 17 ans alors que j’allais pour le rejoindre pour un restaurant je le découvris entrain d’embrasser une fille de ma classe… Blessée je fuis à toute jambe sans regarder où j’allais et me réfugia chez moi. Mon amour se changea en haine des hommes et renforça mon caractère froid et sauvage dès lors… Je me tins éloignée des garçons et me rappelant un soir de ce que ma mère m’avait raconté sur les chasseresses l’envie de les rejoindre me pris alors... Prenant le peu d’affaire auquel je tenais à savoir le dernier présent de ma mère, ma flûte et deux trois autres bricoles je fis mes adieux à mon grand-père et partit sans regret à leur recherche. Je ne mis que quelques jours avant de commencer à me faire attaquer par des chiens des enfers et autres monstres plus repoussant les uns que les autres entendons nous bien. C'est en fuyant les monstres  une énième fois que je déboucha sur la colline qui protégeait le camp des sangs-mêlés où trônait l'arbre de Thalia barrière magique protectrice contre les monstres. Là-bas j'espérais enfin trouver des indices sur les chasseresses et qui sait pouvoir me reposer un peu...


(c) par elfyqchan pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfantdelamythologie.kanak.fr
 
Fille de l'eau [VALIDE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille
» Relooker sa fille en 10 leçons [PV Corann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants de l'Olympe :: Bungalows pour Etat Civil :: Présentations et Cie :: Fiche Admise-
Sauter vers: